L’Importance du Silence

Petite réflexion sur l’importance du silence…

 

À la vue du titre de cet article, il est facile de se dire « parler du silence sur un site traitant de musique ? Mais ça n’a aucun sens ! Mais ça n’a aucun sens ! » Le silence est un des éléments les plus importants de la musique, il est là pour ponctuer un propos, lui donner plus de sens. Prenons un exemple qui parlera à tout le monde : dans les films d’horreur, il n’est de plus grand moment de tensions que lorsque le silence est présent : la musique et les sons s’effacent pour laisser place à la peur de l’inattendu. Le moment de terreur qui va ponctuer la scène, sur une accord joué souvent le plus fort possible, et qui vous extirpera du corps un cri dont vous n’aviez pas connaissance, n’a de réel impact que grâce au silence le précédant.

Mais le silence le plus important est peut-être celui qui nous entoure, ou plutôt qui ne nous entoure plus. Qui, aujourd’hui, peut se targuer de vivre ne serait-ce que des petits moments de calme et de silence, sans être obligé de parler, sans avoir les sons oppressants du quotidien, et sans éprouver la nécessité d’avoir de la musique dans les oreilles ? Bien sûr, loin de moi l’idée de formuler un propos moralisateur. Mais il me semble que l’on oublie trop l’importance du silence. Tout d’abord, on se force parfois à avoir des conversations pour ne pas qu’il y ait de «blanc». Mais qu’est-ce qu’il y a de grave à ne pas parler ? Parfois, on n’a rien à dire. C’est un fait, et ce n’est pas un mal. Et parler pour ne rien dire, peut revenir à noyer des paroles qui ont de l’importance dans un flux de mots incessant. Il me semble plus intéressant de prêter attention à ce qu’a à nous dire une personne peu loquace, qui ne parle pas pour vous raconter le temps qu’il fait, et surtout il me semple important de respecter ces moments de silence, car les relations humaines ne sont pas uniquement basées sur la parole.

Tout ceci est bien beau, mais quel rapport avec la musique ?



Quand nous sommes seuls ou accompagnés, dans la rue, en train de conduire, dans un bar ou chez-soi, il nous est compliqué de ne pas s’accompagner de musique. Alors cela permet de développer une relation presque intime avec elle, mais c’est un peu comme la parole. Plus on nous en donne, moins on l’écoute. Elle se transforme en un met bourratif que l’on à peine à ingurgiter, alors elle est là, présente, mais n’a plus un impact aussi grand qu’avant. Jusqu’à la seconde moitié du XXe siècle, écouter de la musique était exceptionnel. On ne pouvait réécouter en boucle ce que l’on avait vu en concert ou entendu lors d’une fête, la technologie ne le permettait bien sur pas. Cette dernière nous a apporté la possibilité de le faire, ce qui parfois nous permet d’encore plus apprécier ce que l’on a entendu précédemment, voir même d’entendre des choses que l’on n’avait pas remarquées au premier abord.

Mais il y a un revers à la médaille. Cette possibilité d’être en permanence entourés de sons, et dans ce cas, de musique, devient un besoin pour beaucoup. La peur du silence en force même certain à partager avec la populace leur musique mise à fond sur leurs téléphones. Et je ne parlerai pas des gens de plus en plus incapables de se tenir dans une salle de cinéma. Mais c’est un autre débat ! Le silence n’est pas une chose mauvaise, il permet au contraire bien des choses, et il est indispensable de pouvoir s’en saisir. Appréciez un moment passé avec vous-même, à réfléchir, à imaginer, à vous perdre dans vos pensées… Et quand vous prenez la décision de vous poser, de prendre un bon CD à écouter calmement, peut être avec des amis, faites le pour de vrai. Soyez capable de fermer les yeux, laissez la musique faire son effet, et acceptez que ce soit un moment de partage durant lequel vous ne parlerez pas avec votre camarade. Mettez-vous à réellement écouter la musique, ne vous contentez plus seulement de l’entendre, n’oubliez pas d’où elle vient : du silence. Sans silence, elle perd de sa superbe, sans silence, ce n’est plus qu’un son vaguement commun. Elle est plus belle, car elle est à l’origine exceptionnelle, alors fermez vos oreilles, appréciez le silence, et appréciez la musique.

Scherzando

Pour aller plus loin :

2 réflexions sur “L’Importance du Silence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s